Lectures

L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux

09/04/2019
Couverture du livre "L'aube sera grandiose" de Anne-Laure Bondoux

Et voilà, c’est l’heure de poster ma première chronique par ici !
J’espère que cela va vous plaire et surtout que je vais vous donner envie de lire cette petite pépite de livre.


« Et quand le soleil a franchi la ligne d’horizon, là-bas, j’ai su que j’avais envie de t’offrir ça. (…) Le monde tel qu’il est : avec son infinie beauté, et son lot d’emmerdements. »

p.111

L’aube sera grandiose, c’est un mélange d’émotions, de sensations, d’images, une histoire que l’on a lue nul part ailleurs, c’est un thriller, une histoire de vie, un roman jeunesse, un roman d’aventures… C’est plein de choses à la fois et je crois que c’est ce qui fait sa beauté. 

On y découvre la vie, telle qu’elle est, de manière brute et sans filtre et on voit aussi toute sa valeur, toute son entièreté.

Anne-Laure Bondoux nous emmène dans le récit de la vie de Titania raconté à sa fille Nine. D’abord énervée, celle-ci passera ensuite par toutes sortes d’humeurs : de la colère, de l’étonnement, de la joie… Elle évolue et nous évoluons aussi avec elle en tant que lecteur.

En une seule nuit, on découvre plusieurs époques, on découvre des vies entières bousculées et surtout, on s’attache à des personnages tous plus touchants les uns que les autres. Nine, Titania, Rose-Aimée, Octo, Orion, Jean-Ba, Vadim, Lulu… On apprend à les aimer pour certains, à en détester d’autres, selon leur caractère, leurs particularités, leur façon d’être…

Pour ma part, j’ai eu un coup de cœur pour ces « beaux-papas » qui semblent si attachés à ces trois petits bouts d’humain qui ont grandi un temps avec eux.

Le personnage de Rose-Aimée m’a beaucoup fait pensé à Titania sur certains points, les chiens ne font pas des chats n’est-ce pas ?

En plus de ce mélange d’émotions, on découvre aussi d’un certain point de vue le rôle de maman, ce que l’amour familial peut nous pousser à faire.

C’est un roman qui dégage une atmosphère bien particulière, une ambiance sûrement due au lieu, qui semble à la fois si magique et si irréel. Cette cabane m’a fait l’effet d’être un gros nuage, où les personnages pouvaient flotter au-dessus de leur vie, prendre le temps de se poser, de se reprendre, sans aucune notion de temps.

Oui, je crois que c’est ça, le temps semble être arrêté quand Titania raconte, à la fois arrêté, et à la fois accéléré. En fait, c’est comme si on voyait la vie de la famille défiler sur un écran de télévision, comme si on prenait la télécommande du lecteur DVD pour accélérer le temps et le mettre en pause.

Les mots de l’auteure m’ont ému, m’ont fait sourire, et même rire. Mais ils m’ont aussi tenu en haleine, Anne-Laure Bondoux a su, à travers la « Fée du suspens » qu’est Titania, nous faire vivre ses rebondissements comme si nous étions ses personnages. Je me suis senti à la place de Nine, assise en face de Titania, les oreilles grandes ouvertes.

J’ai eu envie de prendre la voiture et d’aller trouver la cabane, d’y faire un feu, de plonger dans le lac, et de contempler l’aube, qui oui, est bien grandiose.

Il est vrai que j’aurais aimé rester encore un peu avec les personnages à la fin, mais après tout, je me dis que ça ne collerait pas à l’histoire de cette famille d’en savoir plus, ce livre est mystérieux, il ne pouvait que se terminer sur une note de mystère et d’inachevé.

Note : 4,5/5


Vous pouvez aussi retrouvé cette lecture sur Instagram en cliquant ici.

Ce roman est publié chez Gallimard Jeunesse

Vous pouvez le retrouver dans les magasins au prix de 14,90€, mais dans un soucis d’écologie je vous conseille de privilégier l’achat d’occasion dans des boutiques comme Gibert Joseph par exemple.

Pensez-y, ça fait du bien à la planète et à votre porte monnaie !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =


elit. eget sit venenatis vulputate, felis adipiscing
Lilune